Action curative

Les bois les plus fréquemment utilisés dans la construction ne sont pas naturellement résistants face aux attaques des champignons et insectes xylophages.

C'est pourquoi, il est indispensable de les traiter afin qu'ils soient préservés au fil des ans. Ces bois intervenant dans la structure même de la maison (planchers, charpentes...), il est essentiel de leur administrer un traitement de qualité, pour les protéger durablement.

Champignons lignivores

Un taux d'humidité trop élevé est la cause d'apparition des champignons lignivores.

Leurs effets sont dévastateurs dans un logement et peuvent être très rapides. Ils sont détectables par des signes apparents à la surface du bois. Les champignons pré-digèrent le bois et favorisent ainsi les attaques ultérieures des termites et vrillettes.

La mérule, ou champignon des maisons, est le champignon lignivore le plus dévastateur.

Il s'installe sur le bois et le transforme en une substance cassante et sèche, il anéantit toutes les propriétés mécaniques du bois (POURRITURE CUBIQUE).

Il existe d'autres formes de pourritures fibreuses ou molles. Le traitement de l'ouvrage

nécessite une connaissance précise du mode de développement des champignons et des méthodes de construction.

Avant toute intervention il est nécessaire de remédier aux problèmes de salubrité du bâti:

  • la recherche et la suppression des sources d'humidité à l'origine du désordre
  • la réalisation d'une ventilation de l'ouvrage
  • la dépose de revêtements imperméables.

La préparation du traitement consiste à déposer des enduits ou revêtements sur la zone contaminée afin de la traiter:

  • dépose des revêtements
  • mise à jour des bois
  • piquage des murs

Le traitement du sol, des murs et des maçonneries compte quatre étapes:

  • passage à la flamme afin de détruire tout organe du champignon,
  • brossage,
  • injection de produit fongicide après forage des maçonneries,
  • pulvérisation des murs.
Insectes à larves xylophages

On appelle « xylophages » les insectes qui, à l'état adulte ou larvaire, mangent le bois mort ou vivant (du grec xylo: bois et phage: manger).

La plupart des insectes dits xylophages ne peuvent digérer seuls la cellulose et/ou la lignine. Ils coopèrent donc avec des champignons ou des bactéries symbiotes présentes dans leur tube digestif. Ces organismes pré-digèrent en quelque sorte le bois pour eux.

Le traitement des bois attaqué est réalisé en plusieurs étapes:

Le sondage et le buchage:

Opération préalable obligatoire et indispensable pour des raisons de sécurité, destinée à éliminer les parties vermoulues. Il s'agit de mettre à nu le bois encore consistant et de définir avec précision les éléments de l'ouvrage à remplacer ou à renforcer.

Percage:

Mise en place des injecteurs dans les résineux, sauf pour application d'un produit en gel.

Opération qui consiste à réaliser des puits d'injection dans tous les éléments de charpente et de couverture, attaqués ou non. Les éléments percés devront posséder un demi-périmètre de section supérieur ou égal à 170 mm et l'on perce un minimum de trois puits par mètre linéaire. Les injecteurs introduisent le produit de préservation.

Traitement interne:

S'ensuit une injection sous pression de 8 à 10 bars du produit de préservation adapté au cœur du bois.

Traitement externe:

Il s'agit d'une pulvérisation générale de surface en deux couches du produit de préservation, avec brossage et dépoussiérage des surfaces du bois.

STRB

S'engage dans une démarche envirennoementale CTB-A+. Pour en savoir plus, cliquez ici

ANTI-TERMITES

Le décret N°2006-591 oblige tout détenteur de permis de construire déposé après le 1er novembre 2007 à prendre des mesures préventives anti-termites.

ZONES D'INTERVENTIONS

Département d'Ille-Et-Vilaine et départements limitrophes

Traitement Mérule Rennes, Traitement Mérule Dinan, Traitement Mérule Saint Malo, Traitement Mérule Dinard, Traitement Mérule Liffré